lysa vinci

Auteur # Co-Compositeur # Interprète

Bio

Photos

Vidéos

Medias

Albums

Equipe

Contact

Biographie

Lysa chante depuis toujours et c’est sur scène qu’elle fait ses premiers pas…

Elle commence son initiation à l’art grâce à des talents de danseuse et, à travers la photo en tant que mannequin – En chantant, elle allie ainsi toutes ses expressions ; ses passions, réunies en une. 

1989 – elle sillonne déjà nombre de scènes dans la région Rhône Alpes avec son agent artistique de l’époque Claude Thomas.
*Clef d’Or de la chanson Française (Liane Foly), le Téléthon (un bus entier est dédié pour la tournée de Lysa), Comités Miss France, Mairie, CE, ect… environ une centaine de dates au total global et, la Presse ne tarie déjà pas d’éloges à son égard. Elle reprend à l’époque les chansons de ses « artistes préférés » : Vanessa Paradis, Elsa…
Didier Barbelivien lui confie même une de ses chansons « Je joue au Flipper »

 1992
– Alors qu’elle n’a que 11 ans, on lui écrit sa première chanson ; C’est sa sœur Rose-Marie Infallibile qui lui écrit « Avec Ferveur » chanson destinée à soutenir les personnes souffrantes du Sida
– (Hasard ou coïncidence Lysa est née le 1er décembre ; journée déclarée officielle pour aider cette cause)-

1994 – Mélodiste, Lysa compose sa première Chanson «Eden». Elle écrit aussi le texte, la chorégraphie, et la mise en scène avec danseurs ; Car c’est sur scène qu’elle se sent vraiment elle-même et qu’elle peut enfin prendre toute sa dimension artistique.

Elle participe ensuite à différents groupes :
• Elle gagne le premier prix des « Schools Music Awards » avec NRJ, sur le campus de la Doua à Lyon, alors que le groupe ne s’était formé que 3 jours avant l’événement.
• Une tournée avec le groupe Anyma en Corse sur l’ile de beauté, elle passe d’ailleurs au journal de 20H sur France 3 Corse.
Michael Jones lui-même, l’a contactée pour l’encourager et lui dire de continuer…Et cela, sans savoir, qu’ils avaient déjà partagés une scène par le passé à Saint Pierre de Chandieu. Bel encouragement pour Lysa car Il trouve tout à fait par hasard son CD dans la loge de Jean Jacques Goldman. Même si Lysa pense d’abord à une blague, (elle ne pouvait pas y croire…). Elle s’aperçoit quelques années plus tard, qu’il s’agissait bien du vrai Michael Jones qui l’avait appelé. Le croisant sur la tournée de Jean Jacques Goldman « Chanson pour les pieds », avec M Christophe Deschamps, Il lui confirme que de temps en temps, lorsqu’il trouve un CD, il l’écoute et, il appelle l’artiste pour lui faire savoir ce qu’il en pense.
• Elle chante en Duo avec Brian de l’ex boys band Alliage (Samuel Torres Bianconi) – Production des studios Europrod, à la plaine Saint-Denis.

• Elle participe au projet du groupe « Models » avec Jean Philippe Cuny et Bertrand de la Tour d’auvergne sur le dernier single « Some Say » écrit par Yves Dessca (I Will Survive, Gloria Gaynor, Claude François, France Gall, Jacques Dutronc ect…). Elle se retrouve au côté de Myriam Abel qui n’avait pas encore gagné la nouvelle star. Sa voix est alors diffusée sur toutes les ondes : medias Radios / Tv / Tournées affiliés à la promotion de ce titre et, notamment, un passage chez Thierry Ardisson.

Comme elle se destine à la musique elle s’installe à Paris en 2002.
Elle rencontre Christophe Deschamps (batteur de Jean Jacques Goldman entre autre…)Qui l’appel et, lui confie avec Vincent Perrot, quelques titres, qui seront ensuite signés chez Atletico Records (le Label des éditions de Pascal Obispo) avec des textes de Lionel Florence, Alana Filippi…
S’ensuivent des collaborations avec divers compositeurs et auteurs de renoms :
KamilRustam (Sting, Peter Gabriel,..) Pierre Grillet (Florent Pagny,.) &Milka Dostanic, Marie-JoeZarb, Philippe Prohom (Olivia Ruiz), Christian Fradin (Etienne Daho), Bruno di Placido (les Charts- Calogero), Feed (Slimmy),Diego Burgard (Indochine), Miko (bassiste de Slimane) et, Dj Agoria (Neneh Cherry) avec qui, elle sort un premier single chez Sony / Peer Music, représentant la musique française à l’étranger. Le titre « Superficial Life » pourrait se comparer à un « ancien Madonna » par l’Alchimie qui en résulte.

Elle collabore avec Le gang du lyonnais, compositeurs notamment pour Kerry James et avec de nombreux tubes à leurs actifs comme « Au Summum » ou le titre « les Bons Moments » (Sniper / L’Skadrille) dont elle reprend la music. Cette musique, qui est déjà « un tube » donc… (En réalité, sans le savoir, Lysa avait choisi ce morceau sur le « CD des compositions » du Gang du Lyonnais, avant même qu’il ne sorte en publique… Lysa aurait-elle alors l’oreille ?

Elle participe au clip de l’artiste Apollo-J (ma tête et mon son) et se voit offrir le premier rôle féminin dans le clip « Monnaie ». Elle est aussi appelée pour représenter la marque de vêtements « Good Eye » et, la marque de vêtements « Natty Kongo » comme modèle, actrice et danseuse. Elle se voit ensuite confier un autre « Premier rôle féminin » pour le clip de l’artiste Meestha Fred intitulé « dans le mur ».

En studio d’enregistrement, elle chante même au côté du rappeur Passi qui lui propose de collaborer sur quelques titres. Il en ressort d’ailleurs le Duo avec Papillon des Sales Gosses « la Clinique » sur le Titre Croire de Lysa. Un remix Hip-Hop Rock pour la compilation « Dis l’heure de Hip-Hop Rock » d’Issap Productions avec en participation également Johnny Hallyday sur ce projet.

On retrouvera aussi, un Duo avec Faf Larage (notamment l’auteur du générique de la Série Prison Break M6) sur le titre « Ton Depart » de Lysa. Faf Larage devient comme « un mentor » pour elle. Ils se lient d’amitié, suite à leur rencontre par le biais de l’association « Donner Sens » qui vient en aide aux enfants malades. Lysa a d’ailleurs elle aussi fondé une association « La Vie d’un Homme n’a pas de Prix » : Aide aux familles victimes d’agression criminelle. Faf et Lysa se rejoignent dans leur envie commune d’apporter leur soutien a ceux qui en ont besoin. C’est alors tout naturellement que Faf se joint à Lysa sur ce titre qui parle de la disparition d’un être cher.

Le photographe Roméo Balancourt des « Studios Harcourt » a aussi pris en Égérie notre charismatique Mona Lysa…
Inspirés par l’univers de Lysa qui a en effet de la prestance et qui s’oriente vers le Trip-Hop et des artistes comme Emilie Simon (pour la scène française) ou le groupe Portishead ; dont elle souhaite d’ailleurs rendre un hommage en reprenant leur célèbre titre « Glory Box »
– Texte adapté en français par Lysa Vinci
– 

On dira que la direction artistique de Lysa est Electro-Pop.
– Avec des influences Trip-Hop
– En français, car très attachée à la langue de Molière
– 
le Dj Charles Schiling dit lui-même « qu’on peut penser à un mélange entre Mylène Farmer et Bjork »


Son Allié et Acolyte principal est Felly Sax, compositeur & ancien co-producteur du groupe «Tragédie». « Faiseur de tubes » ; génie des consoles et artiste musicien, Felly compose la plus grande majorité de l’album avec Lysa. Il réalise la musique et Lysa crée les textes & mélodies de chants. A ce jour, un album entier a été réalisé et, un véritable système de production s’est constitué autour de Lysa (M Thierry Tarreau et M Fabrice Graffon ingénieur du son / Co-production) à la force d’y CROIRE ; elle monte Victoria Productions.

C’est M Serge Paris, véritable découvreur de talents (Shy’m, K-Maro,…) qui devient son agent. Connu comme « le loup blanc » dans l’industrie musicale, il croit en Lysa et il entend même, que cette artiste en développement fera certainement, prochainement, la une de l’actualité musicale.
Son premier Album l’œuvre « les fruits défendus » est « mûre » !
Un deuxième Opus voit le jour « Fleur de Lys » car Lysa ne cesse d’écrire et de composer…
Notamment pour extérioriser sa peine lors de la perte de ses êtres chers. L’un de ses frères Vincent (d’où le nom de Vinci…) aimait la Fleur de Lys … Fleur des Rois…(C’est sans faire exprès qu’il en a été référence sur sa première pochette « Les Fruits Défendus » où elle est assise sur un trône). Comme un signe pour la suite…
Car le deuxième album : Fleur de Lys donc… (qui deviendra la Fleur de LYSA… vient en cohérente continuité avec le premier opus : Cette fleur symbolisant « la Pureté », succède à la thématique des «Fruits défendus… » symbolique du péché originel…
« Ces fruits défendus sont interdits ! N’y touchons plus ! » Dit-elle, comme un message soufflé des anges ; un « Angels-Pop »
Alors, la Pureté « pour atteindre des sommets… » ?
Comme un « Da Vinci Code… », un genre de « Madone »
Est née la Fleur de LYS…Ah !

Des « tableaux sonores » à savourer sans modérations…

« Une Muse » A suivre…
Belle Ecoute !

Influences
Portishead – Beth Gibbons – Massive Attack – Bjork – Mylene Farmer – Emilie Simon – Madonna – Moby – Kylie Minogue – Anggun – Sade – Zazie – Nude …